Comment construire sa véranda soi même

Comment réaliser sa véranda soi-même ?

Accueil » Jardin » Comment réaliser sa véranda soi-même ?

Avoir une véranda est un confort que l’on aimerait tous avoir dans sa maison. Si le coût d’une véranda est les besoins que cela nécessite peu parfois vous rebuter, une alternative s’offre à vous : créer votre véranda vous-même. Avant de vous lancer, il y a quelques éléments que vous devriez prendre en compte comme vos obligations légales, les différentes options à votre disposition, ou encore les compétences à avoir pour créer votre propre véranda.

La législation à connaître avant de vous lancer

Comme pour toute construction dans une maison, vous ne pouvez pas vous lancer sans prendre en compte les obligations qui vous incombent. Si celles-ci ne sont pas nécessairement très lourdes, il faut avant tout bien définir votre projet pour ne pas faire d’erreur.

Installer une véranda sans autorisation c’est possible

Comme toute construction, la véranda impose d’avoir des autorisations. Sauf si celle-ci fait moins de 5m² au sol, ce qui est peu. Oui mais il y a bien un cas qui peut être intéressant, il s’agit du sas d’entrée. Dès lors où vous passerez sur des surfaces plus importantes, vos obligations vont évoluer.

Réaliser une déclaration préalable de travaux

Pour toutes les vérandas de taille supérieure, le projet demande d’avoir des autorisations en fonction des dimensions. Voici les différents cas où vous devrez réaliser une déclaration préalable de travaux :

  • Une véranda de 5 à 20m² de surface plancher : Si la surface au sol de votre véranda est comprise entre 5 et 20m², une simple déclaration préalable de travaux est suffisante.
  • Une véranda supérieur à 20m² : si vous êtes implanté en zone urbaine avec document d’urbanisme et que votre habitation est de moins de 150m² après travaux et que votre véranda fait entre 20 et 40m², alors vous pouvez vous contenter d’une déclaration préalable de travaux.
  • Dernier cas, celui de la copropriété qui peut avoir ses propres règles à respecter. Si vous êtes dans ce cas là.

Si vous êtes dans l’un de ces cas, vous pouvez retrouver le formulaire à remplir Cerfa 13404*08 directement sur ce lien.

Le permis de construire pour les plus gros modèle

Vous l’aurez compris dans tous les autres cas, vous allez devoir passer par un permis de construire en bonne et dû forme. Voici donc les cas qui vous y oblige :

  • En zone rurale pour toute véranda de plus de 20m² dans une habitation de moins de 150m². Au-delà, vous devrez faire appel à un architecte.
  • En zone urbaine pour toute véranda de plus de 40m² dans une habitation de moins de 150m². Là aussi, vous devrez passer par un architecte.

Vous pouvez constituer votre dossier en remplissant le formulaire Cerfa 13406*08 depuis notre lien.

Bien choisir votre modèle de véranda

Vient maintenant le choix de votre modèle de véranda et plus précisément les matériaux que vous allez pouvoir utiliser. Chaque typologie de matériaux aura ses avantages et ses inconvénients et il faudra faire des choix en fonction de vos attentes :

  • Les vérandas en PVC : Il s’agit du choix le plus économique si vous voulez créer votre véranda. Le PVC vous permettra de réaliser des ouvertures diverses pour une isolation thermique de bon niveau. Attention toutefois, le PVC sera accessible uniquement sur des petits modèles.
  • Les vérandas en aluminium : Il s’agit du modèle le plus fréquent pour une raison simple, l’aluminium ne demande pas beaucoup d’entretien puisqu’il s’agit d’un métal qui ne rouille pas. Seul inconvénient, c’est aussi un très bon isolant thermique qui restitue le chaud comme le froid. Il faudra donc bien penser votre isolation si vous faites ce choix.
  • Les vérandas en bois naturel : S’il s’agit du modèle le plus esthétique de par sa nature authentique, c’est aussi le plus coûteux. Le bois apporte une touche rustique et se marie parfaitement avec des maisons traditionnelles. Il s’agit aussi d’un isolant thermique parfait.
  • Les vérandas en fer forgé ou en acier : Ce modèle est intemporel et propose un style très esthétique. Cependant, il se fera sur mesure et peut parfois atteindre des sommes importantes lors de vos constructions.

Construire votre véranda vous même

Il est temps maintenant de passer aux travaux manuels. Quoi qu’il vous faudra encore prendre en compte quelques aspects importants avant de rentrer dans le dur. Comme l’emplacement de votre véranda. Garder en tête que créer un véranda soi-même demande aussi des prérequis importants qui ne laissent que peu de place à l’improvisation.

Les prérequis

Parlons justement des prérequis indispensables pour vous lancer dans la construction de votre véranda. Tout d’abord, il vous faudra avoir des connaissances de base sur la réalisation de fondation. Vous allez devoir couler le béton et vérifier le niveau. Ensuite, vous devez nécessairement maîtriser les techniques d’isolation pour éviter les déperditions de chaleur ainsi que celles d’étanchéité. Dans le cas où vous décidez de tout réaliser de A à Z seul alors prévoyez aussi les arrivées d’eau et d’électricité en amont de la chape de béton.

Le choix de l’emplacement

Si vous souhaitez construire votre véranda vous-même, il faudra alors bien choisir son emplacement. Celui-ci dépend en partie de plusieurs éléments. D’abord l’orientation du soleil. Par défaut, placer votre véranda en plein sud vous fera profiter au maximum du temps de soleil. Cependant, selon la fonction de la pièce, vous pouvez imaginer des emplacements différents pour coller à l’existant. On pense par exemple à une cuisine, voire même dans certains cas, à une chambre.

La construction de votre véranda

Les étapes d’une construction de véranda est assez simple (pour la partie théorique). Vous allez devoir respecter scrupuleuse 5 phases pour pouvoir monter votre véranda :

  1. Les fondations : Avant de commencer, le montage de la véranda à proprement parler, il faudra créer les fondations en béton. Attention, il s’anticipe bien en amont car le béton devra sécher pendant plusieurs semaines et vous devrez vous assurer que le sol est parfaitement à niveau.
  2. Le socle de la véranda : Une fois le sol prêt, vous allez pouvoir entamer le travail d’installation de la véranda avec le socle qui sera vissé directement au sol.
  3. Support et murs : Vient ensuite le support mural qui devra être fixé au mur en équerre. La structure de la véranda sera installée en s’appuyant sur le sol et le support. Les panneaux devront être montés un par un pour former les murs. Vous pouvez ajouter du mastic entre les panneaux pour ne pas laisser d’espace.
  4. La toiture : Il s’agit de la dernière étape de construction. Comme pour les murs, vous allez installer les panneaux au fur et à mesure. Il faudra pour finir fixer les gouttières sur les rebords.
  5. Finition : La dernière étape consiste à vérifier les finitions, ce qui comprend la vérification de la solidité globale de votre véranda, l’installation électrique et la pose du sol

Voilà, vous n’avez plus qu’à aménager la pièce à votre goût et surtout, à profiter de votre nouvel espace.

Le choix des vérandas en kit, une opportunité ?

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la véranda, l’une des options envisageables est de passer par une véranda en kit. Il s’agit de modèles préconçu qui permettent de simplifier la pose, mais surtout d’obtenir une véranda à moindre coût. Il existe deux types de véranda en kit :

  • Les vérandas en kit préformaté qui auront des dimensions imposées. Vous retrouverez pour autant différents modèles, mais sans aucune possibilité de travailler votre projet. Comme il s’agit de “produits” réalisés en série, ce sont naturellement les vérandas les moins chères.
  • Les vérandas en kit sur-mesure restent des kits mais pour lesquels vous allez pouvoir indiquer des dimensions en amont de la livraison au fabricant.

Quel est le prix pour construire sa véranda soi-même ?

Le prix d’une véranda peut différer en fonction de nombreux paramètres. Les deux principaux étant la dimension et les matériaux que vous souhaitez utiliser. Pour avoir une fourchette de prix, vous pouvez estimer l’entrée de gamme à 2000€ et des prix allant jusqu’à 20000€.

Voici un tableau simplifié pour vous donner une tendance de prix en fonction des matériaux :

Prix miniPrix Maxi
Véranda préformatée en alu500€/m2850€/m2
Véranda préformatée en PVC300€/m2650€/m2
Véranda bois en kit250€/m2750€/m2

Attention, il est important de garder en tête qu’il s’agit ici de prix pour une véranda à monter vous-même. Si jamais vous faites appel à des artisans pour certaines étapes, il faudra ajouter le prix de leur intervention.

Quelques idées de véranda à faire soi même

Pour finir notre article et peut-être vous donner envie de passer le cap, voici quelques images de vérandas qui donnent vraiment envie de se projeter. 

L'équipe d'Ecobo
L'équipe d'Ecobo

Ecobo est un blog spécialisé dans l'univers de la maison. De la décoration en passant par le jardin sans oublier les travaux de rénovation nous abordons tous les sujets qui passionnent les internautes !

Publications: 119

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.