désavantage chauffe eau solaire

Quels sont les désavantages de l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Accueil » Énergie » Quels sont les désavantages de l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Si le chauffe-eau est aujourd’hui un système indispensable dans toute maison et qu’il fait largement parti des éléments qu’on a tendance à oublier, l’innovation elle ne l’oubli pas. En effet, la multiplication du nombre de progrès dans le domaine et le recours accru à des énergies renouvelables distribuent désormais les cartes sur le marché. Après avoir consulté ce guide, le chauffe-eau ne sera plus un mystère pour vous !

Installation d’un chauffe-eau solaire

Ce genre de réservoir, également appelé CESI, tirera profit de la captation de l’énergie solaire effectuée par des capteurs positionnés à l’extérieur, sur la toiture ou dans le jardin, pour fabriquer et accumuler des quantités importantes d’eau chaude. Ils sont raccordés au réservoir par des conduites isolées (des tubes qui évitent les pertes de chaleur). Ensuite, cette chaleur est véhiculée par un système électronique qui va permettre de chauffer l’eau. Le dimensionnement des capteurs solaires requis sera fortement lié à vos impératifs de production d’eau chaude, mais également au contexte climatique de votre territoire. En effet, le taux d’ensoleillement est une donnée qui intervient pour apprécier le bien fondé de cette technologie (bien entendu plus importante dans les pays du sud). En termes d’économies d’énergie, les chauffe-eaux ont fait des progrès importants au cours des années. La majorité des dispositifs les plus récents vous permettront notamment de mieux exploiter au maximum votre consommation, en programmant notamment le chauffage aux heures de pointe. En cas de départ en congés, il est également envisageable de programmer un arrêt et un démarrage immédiat du chauffe-eau à votre retour. Ces innovations vous font économiser près de 20 % d’énergie.

panneaux solaires toits

Avantages de l’installation d’un chauffe-eau solaire

Avec cette énergie durable, il est possible à la fois de :

En effet, grâce à un chauffe-eau solaire indépendant, vous pouvez diminuer vos charges d’eau chaude de deux, voire trois fois (dans le sud) comparativement à un équipement classique. Quant au taux de rendement en énergie primaire, celui-ci rend compte des performances et des avantages d’un tel appareil.

Tandis qu’il est inférieur à 30 % pour les chauffe-eaux électriques, il se situe dans une fourchette de 90 à 160 % pour un appareil solaire qui donc, la majorité du temps, génère plus de ressources qu’il n’en consomme.

Désavantages de l’installation d’un chauffe-eau solaire

La contrepartie est bien entendu le prix de la mise en place, sensiblement plus important que pour une alimentation électrique classique. Il faut compter entre 2 000 et 6 500 € pour ce type de matériel. Mais rappelons que les chauffe-eaux à énergie solaire profitent de mesures d’incitation économique et fiscale conséquentes pour leur pose (MaPrimeRénov’ pour les habitations principales livrées de plus de deux années, Certificats pour les économies d’énergie, TVA à 5,5 %). Cela n’empêche pas les chauffe-eau solaire d’être tout simplement inaccessibles pour de nombreux français à cause de la barrière à l’entrée bien trop importante.

Au niveau de leur installation, les capteurs solaires implantés sur la toiture nécessitent de répondre aux contraintes liées à l’urbanisme (pas toujours évidentes) et sont ainsi sujets à des autorisations de travaux préalables. Si il n’y a rien de bien complexe là-dedans lorsqu’on fait appel à des professionnels, cela amène un bon nombre d’éléments administratifs dont tout le monde se passerait bien dans son quotidien.

Pour finir, cette technologie, bien que performante du point de vue énergétique, est tributaire des aléas climatiques. Le dispositif ne travaillera en effet que de manière optimisée lorsque le soleil est au rendez-vous et il ne pourra pas non plus produire directement de l’eau chaude pendant la nuit. De la même manière, les performances seront moins bonnes en hiver dans le nord de la France qu’en été en plein sud : nous ne sommes pas tous égaux avec l’énergie solaire et le cas du chauffe-eau solaire ne fait bien sûr pas exception.

Le fait que le chauffe-eau solaire ne fonctionne pas durant la nuit a une conséquence directe : sans chauffage d’appoint, l’eau ne se réchauffe pas durant ces heures et doit donc compter sur la chauffe de la journée. Chauffe qui disparaîtra en cas de mauvaise isolation du ballon. Ce dernier se doit donc d’être performant pour garder la température et vous permettre de bonnes douches, même tôt le matin au réveil.

En général, le chauffe-eau solaire permet de combler 50 à 70 % du besoin annuel de la famille en eau chaude, en fonction de la région et de l’exposition. Il faudra donc le jumeler à une seconde source d’énergie pour vous éviter de prendre une douche glacée en plein hiver. Gare aux fantasmes donc : il ne vous économisera pas 100% de l’énergie nécessaire au chauffe-eau, mais il n’en reste pas moins intéressant.

L'équipe d'Ecobo
L'équipe d'Ecobo

Ecobo est un blog spécialisé dans l'univers de la maison. De la décoration en passant par le jardin sans oublier les travaux de rénovation nous abordons tous les sujets qui passionnent les internautes !

Publications: 111

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.