choisir emplacement poêle à bois

Les critères à prendre en compte lors du choix d’un chauffage poêle à bois

Accueil » Énergie » Les critères à prendre en compte lors du choix d’un chauffage poêle à bois

Depuis quelques années, le chauffage poêle à bois s’est fait un nom dans le monde du chauffage de maison et devient à la mode ! En effet, grâce à la réglementation thermique, la RT 2012, ce mode de chauffage a retrouvé une certaine place dans la nouvelle habitation. Cette réglementation a été remplacée le 1er janvier 2022 par la régulation environnementale, la RE 2020. Celle-ci concerne les bâtiments publics, et plus généralement les bâtiments neufs, qui doivent recourir aux sources des énergies renouvelables pour se chauffer ou pour obtenir de l’eau chaude sanitaire. Voici dans le présent article, nos conseils pour bien choisir votre chauffage poêle au bois.

Les critères de sélection du chauffage poêle à bois

Pour commencer, définissons ce qu’est un poêle à bois. C’est un équipement de chauffage utilisant le système de combustion du bois pour chauffer votre logement. Le poêle va récupérer par le bas l’air frais pour le chauffer et le relâcher dans la pièce par le haut. C’est ce mouvement circulaire répétitif qui va chauffer votre pièce et votre logement. Mais avant de choisir votre modèle de poêle à bois – bûches ou granulé – pour le chauffage de votre logement, il convient de prendre en considération ces quelques points importants :

  • Pour être éligible au label Flamme Verte 7 étoiles – indice de performance du chauffage – le rendement minimum d’un poêle à bûches est fixé entre 70 % et 85 %. Même si les tests qui permettent de mesurer les appareils en vue de l’obtention du label ne sont absolument pas très représentatifs de leur mode de fonctionnement en situation réelle, chez soi, il convient de privilégier un équipement à haut rendement. D’autant plus qu’un rendement élevé est synonyme d’une consommation faible ;
  • Pour ne pas provoquer de surchauffe au sein d’une pièce et éviter des écarts de température importants par rapport au reste du logement, il convient de déterminer la puissance de votre poêle à bois sur la base des besoins de cette pièce, et en aucun cas sur celle de la maison. Ce barème de puissance comprend la situation géographique, l’isolation de la maison et le volume total à chauffer ;
  • Les performances mentionnées sur les appareils sont uniquement applicables en cas de pleine puissance, elles ne sont jamais vérifiées en régime réduit.
poêle fermé bois

Les modèles de chauffages poêle à bois

Dans un premier temps, vous devez définir si le chauffage sera votre chauffage principal ou si au contraire, il n’est destiné qu’à être un chauffage d’appoint pour votre pièce. En fonction de cela, le modèle choisi ne sera pas la même selon : simplicité de fonctionnement, autonomie, système d’alimentation électrique automatique, régulation de la fréquence de température et capacités de paramétrage. Un poêle contemporain rassemblera plus facilement l’ensemble de ses critères.

L’utilisation que vous allez faire de votre chauffage ne demande donc pas le même rendement, car un chauffage principal se doit d’être plus puissant afin de pouvoir ensuite diffuser la chaleur créée dans le logement entier.

Faire le choix du poêle à bûches

Si votre choix se tourne vers un poêle à bûche pour votre chauffage, sachez qu’il ne sera qu’un chauffage d’appoint pour chauffer une ou deux pièces de votre habitation.

Pour bénéficier d’un maximum de chaleur produite par votre chauffage à bûches, il convient d’opter pour des poêles massifs. Aussi appelés poêles à accumulation ou encore à inertie, ils sont ceux qui produiront le plus de chaleur. Voici quelques informations concernant le chauffage par poêle à bûches :

  • Les poêles à bûches dits massifs sont pesants et imposants ;
  • Pour restituer les chaleurs acquises – parfois pendant 24 heures – par leurs matériaux (faïence, pierre volcanique ou encore brique réfractaire), ils doivent tourner à plein régime. Ils ont un rendement moyen compris entre 70 % et 80 % ;
  • Leurs rendements sont optimisés si le bois utilisé à un taux d’humidité ne dépassant pas 20 %. Les bûches doivent être entreposées à l’extérieur, mais pas directement sur le sol et à l’abri de la pluie et de l’humidité ;
  • Les poêles massifs sont peu polluants à condition d’entretenir votre feu. C’est d’ailleurs une tâche manuelle régulière à prendre en compte, pouvant être un inconvénient pour certaines personnes ;
  • Pour une meilleure diffusion de la chaleur, le poêle à inertie est placé au milieu du logement à proximité de la cage d’escalier si on désire chauffer le sol.
  • Pour l’entretien de votre poêle à bûches, il convient de la faire ramoner chaque année avant son utilisation puis pendant sa période de chauffe. Il faut bien sûr évacuer les cendres émises et nettoyer l’intérieur et l’extérieur du poêle.

Enfin, il faut souligner qu’au ralenti, les poêles à bûches constituent des appareils extrêmement polluants. Ils se transforment alors en importants dispensateurs de fibres fines, les polluants les plus toxiques pour la santé de l’air extérieur.

Pour un poêle à bûches, il faut compter un budget variant entre 3 000 € et 7 000 €. Sachant qu’il faudra y ajouter le coût, restant relativement faible, des bûches qui alimenteront votre chauffage chaque année. Des aides de l’Etat sont attribuées sur ce type de chauffage pouvant réduire votre TVA à 5.5 %, votre crédit d’impôt de 30 % ou d’obtenir une prime énergie.

poêle à bûches design

Faire le choix du poêle à granulés

Si au contraire, vous choisissez les poêles à granulés comme chauffage poêle à bois, il convient également comme chauffage d’appoint. Si vous souhaitez en faire votre chauffage principal, il est nécessaire d’y associer un distributeur de chaleur dans la maison, et que le poêle à granulé soit bien ajusté. Au même titre que le poêle à bûches, nous vous donnons quelques données à prendre en compte avant son achat :

  • Un poêle écologique grâce aux granulés fait en sciure de bois recyclées. Ils sont donc très peu polluants, ce qui constitue encore un de leurs grands atouts vis-à-vis des poêles à bois ;
  • Une haute performance avec un rendement moyen entre 85 % et 95 %. La surface de chauffe dépend néanmoins de la surface de la pièce et pas de votre habitation. Des données à voir avec un professionnel pour la puissance du poêle ;
  • Un poêle autonome qui fonctionne seul une fois programmé. Bien évidemment, il vous faudra nourrir le feu en le réalimentant en combustible ;
  • Un chauffage économique faisant partie des modes de chauffage les moins cher que l’on peut trouver sur le marché. Tout comme pour les poêles à bûches, vous pouvez bénéficier d’aides financières en installant ce chauffage à bois ;
  • L’entretien de votre poêle à granulés est le même que celui du poêle à bûches ;
  • Un design moderne et contemporain qui habillera votre pièce.

Pour ce qui est du prix lors de votre achat de poêle à granulés, celui-ci peut aller de 1 500 € à 8 000 € avec la pose bien entendu. À cela, il faut ajouter le choix du combustible – granulé/pellets – qui est plus onéreux que les bûches mais moins encombrants et contraignant conserver.

Si vous faites les comptes, effectivement, le poêle à granulés reviendra plus cher que le poêle à bûches. Cependant, vous amortirez ce coût à l’investissement sur le long terme et vous réaliserez des économies d’énergie non-négligeables à prendre en compte sur votre consommation grâce à l’autonomie de votre poêle. Ce type de chauffage est d’autant plus préconisé pour un chauffage principal plutôt qu’un poêle à bûches.

granulés bois
Combustible granulé en bois pour votre poêle.

Quelles solutions choisir pour votre situation ?

Si vous souhaiter faire de votre poêle à bois un chauffage d’appoint, les deux modes de chauffage peuvent être utilisés. En ce qui concerne le modèle, tout dépendra la superficie de la pièce, le combustible choisis et le prix que vous pouvez mettre dans cet investissement.

Si vous souhaiter utiliser votre poêle à bois comme chauffage principal, le poêle à granulé est plus adapté grâce à son rendement élevé. Malgré son coût plus onéreux, il réduira de manière signifiante votre consommation d’énergie sur le long terme avec son système autonome. De plus, ce mode de chauffage est très peu polluant dû à sa faible émission de résidus et fumées.

L'équipe d'Ecobo
L'équipe d'Ecobo

Ecobo est un blog spécialisé dans l'univers de la maison. De la décoration en passant par le jardin sans oublier les travaux de rénovation nous abordons tous les sujets qui passionnent les internautes !

Publications: 111

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.