choisir un chauffage économique

Les modèles de chauffage écologique

Accueil » Énergie » Les modèles de chauffage écologique

Vous pouvez très bien chauffer correctement une habitation tout en faisant un geste pour la planète. Cette solution peut même vous faire faire des économies sur les dépenses d’énergie et cela amène donc de très nombreux français à s’interroger sur les différentes méthodes pour chauffer leur logement. Alors quelles sont les perspectives du chauffage écologique ? En quoi se différencient-elles ? Sont-elles accessibles à tout le monde ou bien leurs avantages écologiques possèdent un prix supplémentaire rédhibitoire pour certains ? Poursuivez votre lecture pour connaître la réponse à toutes ces questions.

Le chauffage au bois : un classique écologique revisité

La renaissance du chauffage au bois est aujourd’hui un processus durable. Les fourneaux et les chaudières actuels n’ont rien à voir du tout avec les modèles qui existaient il y a quelques dizaines d’années. Le chauffage au bois contemporain rejette très peu de particules dans l’atmosphère contrairement au matériel basé sur les carburants fossiles.

Son solde écologique est toujours favorable à condition que les forêts soient bien gérées, c’est là tout l’enjeu du chauffage au bois. Si il est en soi une solution extrêmement écologique, il faudra néanmoins surveiller les pratiques des sociétés chez qui vous achetez votre bois car l’enjeu se situe également ici. Ce chauffage est généralement très apprécié par ses propriétaires car en plus de sa dimension écologique, il dispose de nombreux atouts. Avant toute chose, il procure un niveau de confort incomparable et est totalement en accord avec le mouvement de changement de la nature.

Les pellets de bois, aussi désignés comme granulés de bois, permettent de bénéficier de plus d’autonomie et de fonctionnalités avancées en matière de programmation, tout en accroissant le rendement énergétique.

La réduction des consommations de carburant est maximale. Les pellets sont produits avec des résidus de sciage, permettant ainsi de réduire la génération de déchets. Deux modèles de chaudières au bois se distinguent :

  • La chaudière à bûches : elle est manuelle et elle marche aussi bien avec des rondins de bois traditionnels qu’avec des bûches compressées. Performants, la majorité des modèles les plus récents ont une puissance qui peut monter jusqu’à 90 %. Son prix varie entre 2 000 euros et 10 000 euros ; C’est un modèle extrêmement populaire puisqu’il s’agit d’une vraie solution de chauffage global pour n’importe quel foyer.
  • Le modèle de chaudière à pellets est doté d’un bac : son efficacité moyenne est comprise notamment entre 75 et 90 %. Cela en fait un dispositif performant. Pour vous en munir, il faut compter entre 12 000 € et 25 000 €.

Le seul désavantage du bois demeure son stockage. En effet, il vous faut fréquemment de la place, en particulier pour les rondins, mais aussi pour la mise en place de l’appareil. Il n’est donc pas approprié aux petits appartements. C’est un détail qui peut avoir son importance si vous n’avez pas d’espace de stockage, mais dans le cas de maisons de campagne c’est un non sujet.

poele bois ecologique

Le chauffage électrique : une possibilité écologique

Si l’électrique n’est pas la solution qui vient de prime abord en tête lorsqu’on parle de chauffage écologique, il existe néanmoins des moyens de « limiter la casse », notamment dans le choix du matériel. Pour faire baisser vos factures électriques et maîtriser votre dépense énergétique, optez pour des radiateurs moins gourmands, à savoir :

  • Les radiateurs de type inertie sèche : ce sont des modèles conçus dans une matière présentant une bonne masse d’inertie thermique telle que la céramique, le fer forgé ou le granit, etc. Ces derniers retiennent la chaleur de manière à la diffuser petit à petit. Le calorifère n’a donc pas besoin d’être en permanence en marche pour restituer de la chaleur ; Dans les faits, cela diminuera votre consommation énergétique, vous utiliserez au mieux l’énergie produite et serez ainsi dans une consommation plus responsable.
  • Les radiateurs à fluide de transfert de chaleur : ils augmentent leur température à la faveur d’une résistance qui fait chauffer un fluide présent dans le dispositif. Ils possèdent en général, une excellente inertie thermique ; Là aussi, c’est un moyen d’utiliser au mieux l’électricité consommée.
  • Les chauffages à accumulation : ils renferment en eux des blocs réfractaires. Ils présentent notamment l’avantage de se charger durant les heures creuses pour diffuser la chaleur pendant les heures hautes. Soyez prudent, ces appareils sont des modèles volumineux et pesants à cause des briques qu’ils comportent.

Dans le cas d’un émetteur à inertie sèche ou à liquide caloporteur, prévoyez au moins 80 €. En revanche, quelques modèles sont parfois beaucoup plus onéreux (environ 400 €). Ce sont des radiateurs connectés. Ces derniers sont la promesse de fortes économies au niveau de l’énergie étant donné que, via une application, ils sont reliés à votre smartphone et à votre tablette. Ainsi, ils se chargent d’adapter la température et les charges de chauffage à leurs horaires.

Tout comme pour la provenance du bois, la source de votre électricité sera un élément déterminant pour savoir si votre solution de chauffage est écologique. Si vous produisez par exemple votre propre électricité grâce à des panneaux photovoltaïques, vous serez dans un système d’autoconsommation d’une énergie renouvelable. Autant vous dire que dans ce cas là, même le tout électrique peut être parfaitement écologique.

chauffage electrique

La pompe à chaleur, la solution en vogue

C’est sûrement la solution dont on entend le plus parler en ce moment. Elle est massivement adoptée par les propriétaires faisant le choix d’investir de façon conséquente pour un mode de chauffage responsable et écologique. La pompe à chaleur est également la référence en matière de construction neuve. Nous avons dédié de nombreux articles sur le sujet, évoquant le prix de l’installation d’une pompe à chaleur jusqu’à des guides d’installation quelle que soit votre pompe à chaleur.

Il convient en premier lieu de différencier les différents modèles : air-eau, eau-eau, air-air… Chacune présente différents avantages et inconvénients, certaines ne servent qu’à chauffer votre eau, mais il s’agit dans tout les cas d’une solution durable pour réaliser des économies d’énergie et pour pouvoir avoir un mode de chauffage responsable.

La pompe à chaleur géothermique : Cette dernière utilise la chaleur présente dans les sols. A l’aise de capteurs présents sous terre, elle collecte l’énergie qui sera ensuite redistribué à l’intérieur de votre maison sous forme de chaleur. Ce type de pompe à chaleur est apprécié car il fonctionne bien même avec des températures assez basses, sous 10°c cela se complique. Si son installation n’est pas des plus simples, le bénéfice justifie amplement les travaux.

La pompe à chaleur hydrothermique : Une pompe à chaleur qui demande d’importants travaux de forage pour être installée et donc une autorisation de la commune. Elle offre néanmoins un source d’énergie constante grâce à la température de l’eau sous terre qui se distingue par sa stabilité.

La pompe à chaleur aérothermique : En réalité, derrière cette désignation se cachent plusieurs types de pompes. La Air/Air qui utilise l’air extérieur pour le traiter et ensuite le renvoyer chaud au sein du logement. Facile à installer, cette pompe présente l’avantage d’être pratique mais ne pourra pas s’occuper de chauffer votre eau. Une pompe à chaleur Air/Eau fonctionne de manière similaire pour la captation de l’air mais elle repose sur l’utilisation d’eau dans le cycle de transformation de l’énergie en chaleur.

Avec ces pompes à chaleur, vous aurez peu de consommation, une utilisation aussi simple qu’avec un mode de chauffage classique et aucune des contraintes évoquées pour le chauffage au bois. Aussi bien adopté en rénovation qu’en neuf, c’est sûrement la première piste à creuser. Attention cependant aux travaux nécessaires à l’installation selon la PAC choisie ainsi qu’aux éventuelles nuisances sonores produites par certains modèles.

maison pompe a chaleur
Sans terrain adapté, difficile de poser certaines pompes à chaleur

Chauffer écologique, toute une démarche à repenser

Vous l’aurez compris tout au long de l’article, au-delà de l’appareil que vous allez choisir pour votre chauffage la notion d’écologie se retrouve avant toute chose dans la consommation que vous aurez au quotidien. Si certaines solution sont moins énergivores que d’autres, il convient avant tout de s’assurer que l’énergie utilisée est produite proprement. Cela peut passer par l’installation de panneaux solaires, l’utilisation d’une pompe à chaleur ou l’emploi de bois comme carburant. Attention cependant, même dans ce dernier cas, à la provenance du bois.

Dans tous les cas, si votre matériel de chauffage commence à dater, il ne fait aucun doute qu’un changement sera bienvenue. Facilité en ce moment par les nombreuses aides mises en place pour aider les particuliers, l’acquisition de chauffages neufs permet de réduire sa consommation et de gagner en confort : un must have donc !

L'équipe d'Ecobo
L'équipe d'Ecobo

Ecobo est un blog spécialisé dans l'univers de la maison. De la décoration en passant par le jardin sans oublier les travaux de rénovation nous abordons tous les sujets qui passionnent les internautes !

Publications: 111

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.